Consultation sur l’Eco-parc de la Poudrerie - Ile du Ramier - Grand Parc Garonne

Jusqu’au 12 avril 2019, les habitants, usagers, associations et toutes autres personnes intéressées sont invités à faire des propositions sur le secteur sud de l'île du Ramier.

Des documents sont disponibles avec cette

Vous avez des idées pour transformer le secteur sud de l'île du Ramier en un éco-parc ? Il s’agira d’un parc écologique présentant des enjeux naturalistes. Sur ce secteur, les activités humaines devront être limitées et adaptées afin de respecter la sensibilité des milieux naturels. Dans ce cadre, nous attendons vos recommandations afin de proposer les activités les plus appropriées : agriculture urbaine, sensibilisation à l’environnement, observatoires, loisirs de pleine nature, etc.

Alors n'hésitez pas à vous inscrire aux différents rendez-vous (visite sur site, ateliers de réflexion, etc.) qui jalonnent cette période de concertation sur le site de Toulouse Métropole et à donner vos propositions sur ce registre en ligne.

+ d'infos, d'images et de vidéos sur le site de Toulouse Métropole.

Comment voyez-vous les nouveaux usages de ce secteur sud de l’île du Ramier ?

Présentation de la démarche
Après une première phase de concertation en 2017-2018 ayant permis de définir les orientations prioritaires pour la transformation de l’île du Ramier, trois groupes de travail sont organisés durant l’année 2019 sur le futur éco-parc de la Poudrerie, les sports urbains et la conception des espaces publics.

Aujourd’hui, nous vous proposons de rentrer dans la définition du projet du futur éco-parc.
En mars 2019, une nouvelle phase de concertation (consultations en ligne, visite sur site et ateliers) débute afin d’enrichir ce projet avec vos idées et vos propositions !

La mémoire du site
L’île du grand Ramier conserve de nombreux vestiges de la Poudrerie nationale construite au milieu du XIXème siècle. Une vingtaine de moulins se trouvaient sur l'espace délimité au nord par un canal d’amenée, et au sud par un bras de la Garonne servant de canal de fuite.

En fonctionnement jusqu’au milieu du XXème siècle, ces moulins permettaient la fabrication de la poudre destinée à des applications militaires et civiles. Après un fort développement lors de la première guerre mondiale, l’activité de la Poudrerie nationale diminue et se spécialise alors dans la fabrication de produits chimiques et d’engrais, notamment sur le site de Braqueville. Les installations industrielles de l’ile du grand Ramier sont peu à peu désaffectées au cours de la seconde moitié du XXème siècle, faisant aujourd’hui place à des espaces naturels et en friche, et à des bâtiments réutilisés pour quelques usages de sports et de loisirs.

Faites vos propositions sur les 4 secteurs du futur éco-parc :

Secteur 1 : Ilot des anciens moulins

L’île du Grand-Ramier conserve de nombreux vestiges de la Poudrerie nationale construite au milieu du XIXe siècle, notamment les moulins à poudre. En fonctionnement jusqu’au milieu du XXe siècle, ils permettaient la fabrication de la poudre destinée à des applications militaires (fusils, canons, engins explosifs,…) et civiles (mines, chasse, …). Aujourd’hui, certains de ces moulins ont été réaménagés pour d’autres utilisations. Certains moulins sont occupés par des activités sportives et de loisirs. Ce site de l’ilot des moulins constitue un parc public géré par le service des Jardins et Espaces verts de la Ville de Toulouse.

Questions :

1- Comment imaginez-vous la réappropriation de ces moulins ?

2- Quel type d’activités souhaiteriez-vous y trouver ? Pourquoi ?

Secteur 2 : Séchoirs de la Poudrerie

Récemment acquis par la collectivité, ces séchoirs étaient utilisés au début du XXème siècle dans le procédé de fabrication de la poudre noire.

Questions :

1- Comment imaginez-vous la réappropriation de cet espace ?

2- Quel type d’activités souhaiteriez-vous y trouver ? Pourquoi ?

Secteur 3 : Ancienne école de chimie

L’Ecole Nationale Supérieure de Chimie a été construite sur ce site en 1957 sur la base de nombreux éléments bâtis de l’ancienne Poudrerie qui ont été réaménagés et transformés. Suite à l’explosion d’AZF en 2001, elle a été démantelée pour laisser place à une friche où seules les voiries ont été conservées. La nature a repris progressivement sa place.

Questions :

1- Comment imaginez-vous la réappropriation de cet espace ?

2-Quel type d’activités souhaiteriez-vous y trouver ? Pourquoi ?

Secteur 4 : Hangar de la Poudrerie

Récemment acquis par la collectivité, ce hangar était utilisé pour le stockage et servait de garage pour les véhicules de la Poudrerie dans les années 1930. Son mauvais état structurel nécessite de lourds travaux de réhabilitation.

Questions :

1- Comment imaginez-vous la réappropriation de cet espace ?

2- Quel type d’activités souhaiteriez-vous y trouver ? Pourquoi ?